Mars 2019 : la 17e édition est terminée ! A l'année prochaine !

 

Les Fêtes Vénitiennes

 

Les archives

Choisir une édition

2019
2018
2017
2016
2015
2014

Les Fêtes Vénitiennes
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1544531284/fv.jpg

Théâtre de La Criée

Opéra, Concert

SAMEDI 9 MARS | 20h

Théâtre de La Criée

Les Fêtes Vénitiennes

André Campra

Durée 2h

De 9 euros à 25 euros

Billetterie : copier-coller le lien ci-dessous :
http://www.forumsirius.fr/orion/lacriee.phtml?spec=1262

www.theatre-lacriee.com
La Criée - Théâtre National de Marseille
30 Quai Rive Neuve, 13007 Marseille
Du mardi au samedi de 12h à 18h
04 91 54 70 54 billetterie@theatre-lacriee.com
Accès :
Métro ligne 1 arrêt Vieux-Port
Parking Indigo ou Q-Park Estienne d’Orve Bus 82, 83, Arrêt Théâtre La Criée

 

Les fêtes vénitiennes :
Prologue, 
Deuxième entrée : "Les sérénades et les joüeurs"
Troisième entrée: "Les saltinbanques de la place St Marc ou L'Amour saltinbanque"

Opéra-ballet, version de concert

Musique d'André Campra

Livret d'Antoine Danchet

 

Créé en 1710 l'opéra-ballet Les Fêtes Vénitiennes met en scène des intrigues galantes et malicieuses sur fond de carnaval vénitien endiablé.
Ce spectacle connaîtra un véritable succès au début du 18
siècle. André Campra, qui dominait la musique française depuis la mort de Lully, y déploie tout son art dans des intrigues pleines d'esprit. Illuminé du soleil de sa Provence natale et des parfums et nouveautés de l'Italie, il crée ici une musique sensuelle, hédoniste, enivrante et entraînante.

Jean-Marc Aymes et Concerto Soave vous proposent le prologue et deux "entrées"de ces fêtes élégantes, somptueusement galantes en version de concert.


Discover this majestic work of André Campra created in 1710. A story that takes place during a frenzied Venitian carnival...


Les Fêtes vénitiennes furent créées à l'Académie royale de musique à l'instar du premier succès du compositeur ; L'Europe galante (1697).
L'œuvre connut un éclatant succès au 18e siècle : elle fut représentée une soixantaine de fois en 1710, l'année de sa création, puis reprise régulièrement de 1712 à 1759, subissant de nombreuses transformations structurelles à chaque nouvelle production.


Les Fêtes vénitiennes tiendront donc l'affiche près de 5O ans et seront jouées plus de 300 fois. Il s'agit sans doute d'un des ouvrages les plus consensuels et les plus fertiles du siècle des Lumières, emblème d'une société enjouée et galante aspirant à plus de vérité et de sensualité dans l'art de son temps. Totalement disparu des scènes lyriques au 19e siècle, Campra, le provençal, est devenu aujourd'hui un objet d'étude pour les pionniers de l'Ancien Régime musical, passionnés par sa vie aventureuse et éblouis par sa fécondité.


Les Fêtes Vénitiennes

L'histoire se passe à Venise où règne le roi Carnaval. Les jeunes veulent s'amuser et, suivant la Folie, chassent la Raison. Amour leur vient en aide en chantant l'éloge de l'amour volage.

 

Prologue ou Le Triomphe de la Folie sur la Raison dans le temps du Carnaval Venise.

Le Carnaval apparaît et invite la foule à le suivre pour faire la fête. La Folie le rejoint avec sa suite de Plaisirs et soutient son ambition d'amuser et de divertir. Mais un rabat-joie surgit : la Raison. Secondée par les sages Démocrite et Héraclite, elle tente de désabuser la foule et de mettre tout le monde en garde contre les folies du Carnaval. En vain: elle doit quitter Venise, laissant le champ libre à la Folie et au Carnaval qui, désormais, conduisent les festivités.

Les Sérénades et les Joueurs
Un soir sur une place de Venise se rencontrent deux jeunes femmes anxieuses et jalouses : Isabelle et Lucile sont venues surprendre leur amant infidèle, chacune le croyant avec l'autre. Il s'agit en effet du même homme, Léandre, mais les deux rivales découvrent que c'est une troisième femme qui est en cause ! Elles hésitent à s'unir pour se venger, chacune pensant que l'autre veut conserver Léandre. Le galant vient justement avec une troupe de musiciens pour jouer une sérénade sous le balcon de celle qu'il espère conquérir, Irène. De sa fenêtre, celle-ci répond par un air italien dans lequel elle le qualifie de papillon inconstant et le renvoie. Mais Léandre, voyant s'approcher une femme dans l'ombre, croit qu'Irène est descendue le rejoindre. Il lui assure que ni Lucile ni Isabelle ne l'ont jamais charmé. Or, il s'agit en réalité des deux jeunes femmes qui le repoussent pour toujours.

 

L'Amour saltimbanque
Eraste, jeune Français, discute avec Filindo, chef des saltimbanques. Il est amoureux de Léonore, et est décidé à se déclarer au cours d'une fête. Survient Léonore avec Nérine, sa surveillante. Celle-ci met Léonore en garde contre les amants. Léonore s'irrite de ses conseils. Nérine finit par comprendre qu'elle est sensible à un jeune Français. Elles vont assister à la fête. L'Amour paraît avec sa suite, et appelle à céder à l'amour. Eraste se déclare à Léonore, et promet de demander sa main à son père.
--



Réservez vos billets ici

 

María Cristina Kiehr, soprano
Lise Viricel, soprano 
Romain Bockler, baryton
Sylvain Manet, contreténor 
Alice Duport-Percier, soprano 
Sean Clayton, ténor


CONCERTO SOAVE 
Marie Rouquié, premier violon
Simon Pierre, Julie Friez, Patrizio Focardi et Amandine Solano, violons
Samantha Montgomery et Géraldine Roux, ténors de violon
Marie-Liesse Barau et Fanny Paccoud, altos

Cécile Verolles, violoncelle
Christine Plubeau, viole de gambe
Anaïs Ramage, basson baroque
Elsa Papasergio, hautbois
François Leyrit, contrebasse
Jean-Marc Aymes, clavecin et direction


Billetterie 

www.theatre-lacriee.com
La Criée - Théâtre National de Marseille
30 Quai Rive Neuve, 13007 Marseille
Du mardi au samedi de 12h à 18h
04 91 54 70 54 billetterie@theatre-lacriee.com
Accès :
Métro ligne 1 arrêt Vieux-Port
Parking Indigo ou Q-Park Estienne d'Orve Bus 82, 83, Arrêt Théâtre La Criée


Les fêtes vénitiennes :
Prologue, 
Deuxième entrée : "Les sérénades et les joüeurs"
Troisième entrée: "Les saltinbanques de la place St Marc ou L'Amour saltinbanque"

Opéra-ballet, version de concert

Musique d'André Campra

Livret d'Antoine Danchet

 

Créé en 1710 l'opéra-ballet Les Fêtes Vénitiennes met en scène des intrigues galantes et malicieuses sur fond de carnaval vénitien endiablé.
Ce spectacle connaîtra un véritable succès au début du 18
siècle. André Campra, qui dominait la musique française depuis la mort de Lully, y déploie tout son art dans des intrigues pleines d'esprit. Illuminé du soleil de sa Provence natale et des parfums et nouveautés de l'Italie, il crée ici une musique sensuelle, hédoniste, enivrante et entraînante.

Jean-Marc Aymes et Concerto Soave vous proposent le prologue et deux "entrées"de ces fêtes élégantes, somptueusement galantes en version de concert.


Discover this majestic work of André Campra created in 1710. A story that takes place during a frenzied Venitian carnival...


Les Fêtes vénitiennes furent créées à l'Académie royale de musique à l'instar du premier succès du compositeur ; L'Europe galante (1697).
L'œuvre connut un éclatant succès au 18e siècle : elle fut représentée une soixantaine de fois en 1710, l'année de sa création, puis reprise régulièrement de 1712 à 1759, subissant de nombreuses transformations structurelles à chaque nouvelle production.


Les Fêtes vénitiennes tiendront donc l'affiche près de 5O ans et seront jouées plus de 300 fois. Il s'agit sans doute d'un des ouvrages les plus consensuels et les plus fertiles du siècle des Lumières, emblème d'une société enjouée et galante aspirant à plus de vérité et de sensualité dans l'art de son temps. Totalement disparu des scènes lyriques au 19e siècle, Campra, le provençal, est devenu aujourd'hui un objet d'étude pour les pionniers de l'Ancien Régime musical, passionnés par sa vie aventureuse et éblouis par sa fécondité.


Les Fêtes Vénitiennes

L'histoire se passe à Venise où règne le roi Carnaval. Les jeunes veulent s'amuser et, suivant la Folie, chassent la Raison. Amour leur vient en aide en chantant l'éloge de l'amour volage.

 

Prologue ou Le Triomphe de la Folie sur la Raison dans le temps du Carnaval Venise.

Le Carnaval apparaît et invite la foule à le suivre pour faire la fête. La Folie le rejoint avec sa suite de Plaisirs et soutient son ambition d'amuser et de divertir. Mais un rabat-joie surgit : la Raison. Secondée par les sages Démocrite et Héraclite, elle tente de désabuser la foule et de mettre tout le monde en garde contre les folies du Carnaval. En vain: elle doit quitter Venise, laissant le champ libre à la Folie et au Carnaval qui, désormais, conduisent les festivités.

Les Sérénades et les Joueurs
Un soir sur une place de Venise se rencontrent deux jeunes femmes anxieuses et jalouses : Isabelle et Lucile sont venues surprendre leur amant infidèle, chacune le croyant avec l'autre. Il s'agit en effet du même homme, Léandre, mais les deux rivales découvrent que c'est une troisième femme qui est en cause ! Elles hésitent à s'unir pour se venger, chacune pensant que l'autre veut conserver Léandre. Le galant vient justement avec une troupe de musiciens pour jouer une sérénade sous le balcon de celle qu'il espère conquérir, Irène. De sa fenêtre, celle-ci répond par un air italien dans lequel elle le qualifie de papillon inconstant et le renvoie. Mais Léandre, voyant s'approcher une femme dans l'ombre, croit qu'Irène est descendue le rejoindre. Il lui assure que ni Lucile ni Isabelle ne l'ont jamais charmé. Or, il s'agit en réalité des deux jeunes femmes qui le repoussent pour toujours.

 

L'Amour saltimbanque
Eraste, jeune Français, discute avec Filindo, chef des saltimbanques. Il est amoureux de Léonore, et est décidé à se déclarer au cours d'une fête. Survient Léonore avec Nérine, sa surveillante. Celle-ci met Léonore en garde contre les amants. Léonore s'irrite de ses conseils. Nérine finit par comprendre qu'elle est sensible à un jeune Français. Elles vont assister à la fête. L'Amour paraît avec sa suite, et appelle à céder à l'amour. Eraste se déclare à Léonore, et promet de demander sa main à son père.
--



Réservez vos billets ici

 

María Cristina Kiehr, soprano
Lise Viricel, soprano 
Romain Bockler, baryton
Sylvain Manet, contreténor 
Alice Duport-Percier, soprano 
Sean Clayton, ténor


CONCERTO SOAVE 
Marie Rouquié, premier violon
Simon Pierre, Julie Friez, Patrizio Focardi et Amandine Solano, violons
Samantha Montgomery et Géraldine Roux, ténors de violon
Marie-Liesse Barau et Fanny Paccoud, altos

Cécile Verolles, violoncelle
Christine Plubeau, viole de gambe
Anaïs Ramage, basson baroque
Elsa Papasergio, hautbois
François Leyrit, contrebasse
Jean-Marc Aymes, clavecin et direction


Billetterie 

www.theatre-lacriee.com
La Criée - Théâtre National de Marseille
30 Quai Rive Neuve, 13007 Marseille
Du mardi au samedi de 12h à 18h
04 91 54 70 54 billetterie@theatre-lacriee.com
Accès :
Métro ligne 1 arrêt Vieux-Port
Parking Indigo ou Q-Park Estienne d'Orve Bus 82, 83, Arrêt Théâtre La Criée


 

Autour

UN LIVRET D’OPÉRA AUGMENTÉ

Avec les élèves des classes de terminale, BTS Design graphique et DSAA du lycée Diderot.

Nous proposons à ces élèves de concevoir un livret imprimé comportant une dimension interactive (QR code déclenchant des vidéos, sons, etc..) pour Les Fêtes vénitiennes d'André Campra. A travers un parcours artistique et numérique, les élèves pourront découvrir un répertoire musical baroque, de rencontrer divers collaborateurs et d'apprendre à argumenter et à défendre leurs projets devant un jury constitué de professionnels. Les lauréats verront leur projet de livret numérique imprimé et distribué au public le soir de la représentation le 9 mars à La Criée. Une exposition de leurs projets de recherches sera présentée à la Salle Musicatreize le 9 mars de 14h à 18h. Avec le soutien de la Région Sud (INES) et la participation de LaMarelle et Zinc Numériques.

Vous aimerez aussi

Jean Duron

Conférence

Mardi 26 février à 18H30, Archives départementales - ABD Gaston Defferre

Magnificat ! Vivaldi

Concert

Samedi 23 mars à 20H30, Eglise des Chartreux

Pergolesi
Salve Regina

Concert

Vendredi 15 mars à 20H30, Eglise de Saint-Mitre les Remparts