Mars 2019 : bientôt la 17e édition de Mars en Baroque

Du 26 février 2019 au 31 mars 2018

 

Astralis

 
Astralis
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1545843618/musicatreiz.jpg

Salle Musicatreize

Concert

VENDREDI 29 MARS | 20h

Salle Musicatreize

Astralis

de 10 à 25 €
Gratuit pour les moins de 15 ans

Salle Musicatreize
53 Rue Grignan, 13006 Marseille
79RG+P8 Marseille
Trams T2 & T3

 

Les ensembles Concerto Soave et Musicatreize s'associent une nouvelle fois avec cette création.

 

La musique de Wolfgang Rihm (né en 1952) mêle à la fois l'héritage classique (Mozart, Haydn), l'expressionnisme post-romantique (Mahler) et l'avant-garde des années 50. En choisissant l'écrivain Novalis, Wolfgang Rihm fait référence au Siècle des Lumières.

Astralis est le nom d'un poème écrit par le romantique allemand Novalis (1772-1801), racontant le vertige devant l'immensité de la voie lactée. «Et le monde nouveau subitement paraît, qui éclipse l'éclat du plus brillant soleil [...].» Rihm a imaginé un chœur auquel le violoncelle ajoute sa voix, alternativement enjouée et mélancolique. Les deux timbales restent en arrière-plan, leur son à peine perceptible, mystérieux, comme le tonnerre lointain. En première partie du concert des œuvres vocales méconnues de Joseph Haydn.

 

An den Vetter, Betrachtung des Todes, Abenlied zu Gott, Warnung, Aus dem Dankliede zu Gott, Die Beredsamkeit

Joseph Haydn (1732-1809)

 

Autour d'Astralis Wolfgang Rihm (1952-)

Œuvre pour petit chœur, violoncelle et deux timbales (2001)

Les ensembles Concerto Soave et Musicatreize s'associent une nouvelle fois avec cette création.

 

La musique de Wolfgang Rihm (né en 1952) mêle à la fois l'héritage classique (Mozart, Haydn), l'expressionnisme post-romantique (Mahler) et l'avant-garde des années 50. En choisissant l'écrivain Novalis, Wolfgang Rihm fait référence au Siècle des Lumières.

Astralis est le nom d'un poème écrit par le romantique allemand Novalis (1772-1801), racontant le vertige devant l'immensité de la voie lactée. «Et le monde nouveau subitement paraît, qui éclipse l'éclat du plus brillant soleil [...].» Rihm a imaginé un chœur auquel le violoncelle ajoute sa voix, alternativement enjouée et mélancolique. Les deux timbales restent en arrière-plan, leur son à peine perceptible, mystérieux, comme le tonnerre lointain. En première partie du concert des œuvres vocales méconnues de Joseph Haydn.

 

An den Vetter, Betrachtung des Todes, Abenlied zu Gott, Warnung, Aus dem Dankliede zu Gott, Die Beredsamkeit

Joseph Haydn (1732-1809)

 

Autour d'Astralis Wolfgang Rihm (1952-)

Œuvre pour petit chœur, violoncelle et deux timbales (2001)