16ème édition du festival Mars en Baroque

Du 9 au 31 mars 2018 : Amour, amours

 

Aÿ Amour !

 
Aÿ Amour !
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1516025933/fiche.jpg

Eglise Saint-Cannat

Concert

Mardi 13 mars à 20H00

Eglise Saint-Cannat

Aÿ Amour !

Ensemble Apotropaïk

Tarif unique 12 euros
Hors frais de location

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

 

Il est absolument indispensable de se déjouer du sort. Pour cela le jeune ensemble Apotropaïk, créé en 2015, est le seul remède. Ce quatuor à la pointe des dernières recherches de l'historically informed performance, est, à lui tout seul, une formule qui détourne du mal. Pour cela, il viendra invoquer pour nous l'amour médiéval. Entre profane et sacré, l'élixir fera merveille. De l'idéalisation courtoise de belles dames inaccessibles, au renouveau du culte Marial, la période est riche en littérature musicale. Voix, flûte, harpe gothique, vièle, luth médiéval... Tout est là pour glisser des œuvres charmantes du trouvère Adam de la Halle aux estampies italiennes, en passant par les monodies de Jehannot de Lescurelou du célèbre Guillaume de Machaut, qui servit les plus grands princes de son temps, sans omettre les chansons bourguignonnes de Guillaume Dufay ou Gilles Binchois. Du XIIIe au XVe siècle, du Moyen Âge central à l'orée de la Renaissance, le répertoire d'Apotropaïk est rare.

 

L'ensemble a remporté le 1er prix au concours de musique ancienne de Vanves (2ème édition).

Ensemble Apotropaïk
Clémence Niclas, voix et flûtes à bec
Marie-Domitille Murez, harpe gothique
Louise Bouedo-Mallet, vièle à archet
Clément Stagnol, luth médiéval

 

Crédit photos : Patrick Borgia

Il est absolument indispensable de se déjouer du sort. Pour cela le jeune ensemble Apotropaïk, créé en 2015, est le seul remède. Ce quatuor à la pointe des dernières recherches de l'historically informed performance, est, à lui tout seul, une formule qui détourne du mal. Pour cela, il viendra invoquer pour nous l'amour médiéval. Entre profane et sacré, l'élixir fera merveille. De l'idéalisation courtoise de belles dames inaccessibles, au renouveau du culte Marial, la période est riche en littérature musicale. Voix, flûte, harpe gothique, vièle, luth médiéval... Tout est là pour glisser des œuvres charmantes du trouvère Adam de la Halle aux estampies italiennes, en passant par les monodies de Jehannot de Lescurelou du célèbre Guillaume de Machaut, qui servit les plus grands princes de son temps, sans omettre les chansons bourguignonnes de Guillaume Dufay ou Gilles Binchois. Du XIIIe au XVe siècle, du Moyen Âge central à l'orée de la Renaissance, le répertoire d'Apotropaïk est rare.

 

L'ensemble a remporté le 1er prix au concours de musique ancienne de Vanves (2ème édition).

Ensemble Apotropaïk
Clémence Niclas, voix et flûtes à bec
Marie-Domitille Murez, harpe gothique
Louise Bouedo-Mallet, vièle à archet
Clément Stagnol, luth médiéval

 

Crédit photos : Patrick Borgia

 

Vous aimerez aussi

Visite Coup de Coeur : "Douceline de Digne en son temps"

Conférence

Mardi 13 mars à 12H30, Musée d’Histoire de Marseille

Isoarda, Douceline, Dauphine et Laure. Parcours de femmes amoureuses en Provence médiévale

Conférence

Mardi 13 mars à 18H00, Musée d’Histoire de Marseille

Cabaret cinquecento

Concert

Vendredi 30 mars à 20H30, L'Éolienne