La 17ème édition du festival Mars en Baroque sera dévoilée le 6 décembre 2018

 

Cabaret cinquecento

 
Cabaret cinquecento
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1516026251/1eolienne.gif

L'Éolienne

Concert

Vendredi 30 mars à 20H30

L'Éolienne

Cabaret cinquecento

Ensemble Apotropaïk

Tarif normal : 13,00 €
Hors adhésion annuelle obligatoire de 2 € (offerte pour - 12 ans)
Tarif réduit : 8,00 € : Professionnels du spectacle / étudiants / - 18 ans / demandeurs d'emploi. Hors adhésion annuelle obligatoire de 2 € (offerte pour - 12 ans)

Ventes :
- En ligne : http://www.leolienne-marseille.fr/
- Par téléphone au 04 91 37 86 89 ou par mail à contact@leolienne-marseille.fr
- Billetterie sur place une heure avant le concert.

 

Vous les avez adorés le 13 mars au Musée d'Histoire... pire ! Vous n'y étiez pas... L'occasion vous est donc donnée de retrouver le jeune ensemble Apotropaïk, pour un bœuf entre Francesco da Milano, Bellerofonte Castaldi, Alonso Mudarra, Johannes Hieronymus Kapsberger et Alessandro Piccinini sans oublier les recersadas de Diego Ortiz. Viole, harpe, percussion, luth et théorbe vont venir titiller vos oreilles dans l'intimité chaleureuse et feutrée de la salle voutée de L'éolienne ou comment transformer une cave à jazz en taverne Renaissance. La filiation est on ne peut plus évidente si l'on considère le répertoire de basse obstinée, véritables « grilles d'accords » avant l'heure, terre d'élection de la danse dans sa faculté à donner libre cours à la variation spontanée, comme l'ancêtre du jazz.

Improvisation, décontraction et anticonformisme seront donc de rigueur.

Ensemble Apotropaïk

Louise Bouedo, viole de gambe

Marie-Domitille Murez, harpe triple

Clément Stagnol, luth et théorbe

Vous les avez adorés le 13 mars au Musée d'Histoire... pire ! Vous n'y étiez pas... L'occasion vous est donc donnée de retrouver le jeune ensemble Apotropaïk, pour un bœuf entre Francesco da Milano, Bellerofonte Castaldi, Alonso Mudarra, Johannes Hieronymus Kapsberger et Alessandro Piccinini sans oublier les recersadas de Diego Ortiz. Viole, harpe, percussion, luth et théorbe vont venir titiller vos oreilles dans l'intimité chaleureuse et feutrée de la salle voutée de L'éolienne ou comment transformer une cave à jazz en taverne Renaissance. La filiation est on ne peut plus évidente si l'on considère le répertoire de basse obstinée, véritables « grilles d'accords » avant l'heure, terre d'élection de la danse dans sa faculté à donner libre cours à la variation spontanée, comme l'ancêtre du jazz.

Improvisation, décontraction et anticonformisme seront donc de rigueur.

Ensemble Apotropaïk

Louise Bouedo, viole de gambe

Marie-Domitille Murez, harpe triple

Clément Stagnol, luth et théorbe

 

Vous aimerez aussi

Aÿ Amour !

Concert

Mardi 13 mars à 20H00, Eglise Saint-Cannat