La 17ème édition du festival Mars en Baroque sera dévoilée le 6 décembre 2018

 

Cinquante nuances de l'Amour

 
Cinquante nuances de l'Amour
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1516356315/nn_coypel_europe_detail.jpg

Salle Musicatreize

Concert, Conférence

Jeudi 29 mars à 19H00

Salle Musicatreize

Cinquante nuances de l'Amour

Tarif unique 12 euros
Hors frais de location

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

 

Ce concert-lecture, éclairé par les savoureuses connaissances et les choix iconographiques éclairants de l'historienne d'art Martine Vasselin, vous conduira à l'époque bénie de la Régence... Au milieu d'amours joufflus virevoltants dans une fête galante que Watteau ne renierait pas, cette soirée aux nuances subtiles comme les fameux Dominos de François Couperin, sera l'occasion de rendre hommage à ce grand compositeur dont nous fêterons le 350e anniversaire de la naissance. De sensuelles pièces pour clavecin ou pour viole de gambe alterneront avec Il Ritratto dell'Amore (le portrait de l'Amour), un des plus beau Concert Royal. Mais c'est l'Amant trompé, cantate du compositeur Nicolas Bernier, qui conclura la soirée, permettant de découvrir la jeune soprano Jeanne Bernier. Musicien du Roy, protégé de Philippe d'Orléans et de sa rivale la duchesse du Maine, Nicolas Bernier fut un promoteur infatigable de la « cantate françoise » particulièrement pour les célèbres et fastueuses nuits de Sceaux. Gageons que Jean-Marc Aymes et ses complices parviendront sans effort à nous charmer de déguisements fantasques, en chantant « l'Amour vainqueur et la vie opportune », pour mieux faire « sangloter d'extase les jets d'eau, Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres ».

Martine Vasselin, Maître de conférences en histoire de l'art, Aix-Marseille université

Jeanne Bernier, soprano

Odile Edouard, violon

Sylvie Moquet, viole de gambe

Jean-Marc Aymes, clavecín et orgue

Ce concert-lecture, éclairé par les savoureuses connaissances et les choix iconographiques éclairants de l'historienne d'art Martine Vasselin, vous conduira à l'époque bénie de la Régence... Au milieu d'amours joufflus virevoltants dans une fête galante que Watteau ne renierait pas, cette soirée aux nuances subtiles comme les fameux Dominos de François Couperin, sera l'occasion de rendre hommage à ce grand compositeur dont nous fêterons le 350e anniversaire de la naissance. De sensuelles pièces pour clavecin ou pour viole de gambe alterneront avec Il Ritratto dell'Amore (le portrait de l'Amour), un des plus beau Concert Royal. Mais c'est l'Amant trompé, cantate du compositeur Nicolas Bernier, qui conclura la soirée, permettant de découvrir la jeune soprano Jeanne Bernier. Musicien du Roy, protégé de Philippe d'Orléans et de sa rivale la duchesse du Maine, Nicolas Bernier fut un promoteur infatigable de la « cantate françoise » particulièrement pour les célèbres et fastueuses nuits de Sceaux. Gageons que Jean-Marc Aymes et ses complices parviendront sans effort à nous charmer de déguisements fantasques, en chantant « l'Amour vainqueur et la vie opportune », pour mieux faire « sangloter d'extase les jets d'eau, Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres ».

Martine Vasselin, Maître de conférences en histoire de l'art, Aix-Marseille université

Jeanne Bernier, soprano

Odile Edouard, violon

Sylvie Moquet, viole de gambe

Jean-Marc Aymes, clavecín et orgue