16ème édition du festival Mars en Baroque

Du 9 au 31 mars 2018 : Amour, amours

 

Isoarda, Douceline, Dauphine et Laure. Parcours de femmes amoureuses en Provence médiévale

 
Isoarda, Douceline, Dauphine et Laure. Parcours de femmes amoureuses en Provence médiévale

Musée d’Histoire de Marseille

Conférence

Mardi 13 mars à 18H00

Musée d’Histoire de Marseille

Isoarda, Douceline, Dauphine et Laure. Parcours de femmes amoureuses en Provence médiévale

Accès libre, sans réservation, dans la limite des 200 places disponibles à l’auditorium du Musée d’Histoire.
Accès par le hall d’accueil du musée, 2 rue Henri Barbusse 13001 Marseille.

 

« Il était une fois des cheveux d'or épars
Des cheveux d'or qui s'envolaient en mille doux nœuds,
Et la belle lumière vague brûlait ardente,
Les beaux yeux ne sont pas aussi avares qu'ils paraissent.(...)»

 

Laure Verdon évoquera la thématique « Amour, amours » déclinée au féminin dans la Provence des XIIe-XIVe siècles, à partir de quatre figures féminines marquantes de leur époque. Sur la base d'extraits de textes produits par elles, ou sur elles, l'historienne envisagera ce que l'amour fait à la femme, entre amour courtois et amour de Dieu. Isoarda, comtesse de Die ouvrira le bal de l'amour courtois, très souvent donné comme facteur d'émancipation de la femme aristocrate. Suivront la mystique et pieuse Douceline de Digne et la bienheureuse Dauphine de Puimichel, comtesse de Sabran, qui imposa à son époux le « mariage virginal ». Enfin Laure de Sade (ou de Noves), chantée par le divin Pétrarque, permettra d'envisager le rôle de la femme dans la poésie amoureuse pré-humaniste. 

Laure Verdon, Professeur d'histoire médiévale, Aix-Marseille Université

 

Illustrations musicales par l'ensemble Apotropaïk

 

Crédit photo : Didier Goupy

« Il était une fois des cheveux d'or épars
Des cheveux d'or qui s'envolaient en mille doux nœuds,
Et la belle lumière vague brûlait ardente,
Les beaux yeux ne sont pas aussi avares qu'ils paraissent.(...)»

 

Laure Verdon évoquera la thématique « Amour, amours » déclinée au féminin dans la Provence des XIIe-XIVe siècles, à partir de quatre figures féminines marquantes de leur époque. Sur la base d'extraits de textes produits par elles, ou sur elles, l'historienne envisagera ce que l'amour fait à la femme, entre amour courtois et amour de Dieu. Isoarda, comtesse de Die ouvrira le bal de l'amour courtois, très souvent donné comme facteur d'émancipation de la femme aristocrate. Suivront la mystique et pieuse Douceline de Digne et la bienheureuse Dauphine de Puimichel, comtesse de Sabran, qui imposa à son époux le « mariage virginal ». Enfin Laure de Sade (ou de Noves), chantée par le divin Pétrarque, permettra d'envisager le rôle de la femme dans la poésie amoureuse pré-humaniste. 

Laure Verdon, Professeur d'histoire médiévale, Aix-Marseille Université

 

Illustrations musicales par l'ensemble Apotropaïk

 

Crédit photo : Didier Goupy

 

Vous aimerez aussi

Visite Coup de Coeur : "Douceline de Digne en son temps"

Conférence

Mardi 13 mars à 12H30, Musée d’Histoire de Marseille

Aÿ Amour !

Concert

Mardi 13 mars à 20H00, Eglise Saint-Cannat