La 17ème édition du festival Mars en Baroque sera dévoilée le 6 décembre 2018

 

Mein Herze schwimmt im Blut

 
Mein Herze schwimmt im Blut
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1516025053/cafe.jpg

Temple Grignan

Concert

Samedi 24 mars à 20H00

Temple Grignan

Mein Herze schwimmt im Blut

Café Zimmermann

Tarifs :
25 euros plein tarif
18 euros tarif adhérent*
10 euros tarif réduit**
Hors frais de location

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

*Adhérents : Concerto Soave, Fnac, Association pour les musées de Marseille, Institut culturel italien, carte Privilèges de la caisse d’épargne, Fauteuils voyageurs, groupes de 10 personnes.
**Etudiants, demandeurs d’emploi, jeunes de - 18 ans, minima sociaux

 

L'ensemble Café Zimmermann, ayant choisi ce nom en hommage au célèbre établissement de Leipzig, nous offre une cantate pour deux compositeurs. C'est d'après le texte du poète Georg Christian Lehms, inspiré de la parabole du pharisien et du publicain, que Christoph Graupner compose à Darmstadt en 1712 Mein Herze schwimmt im blut (« Mon cœur baigne dans le sang »). Deux ans plus tard, Johann-Sebastian Bach, alors en poste à Weimar, s'y attelle à son tour.

Au programme : repentance et pardon, quand le pêcheur trouve la rédemption en l'Amour de Dieu.

Des extraits du Wohltemperierte Klavier de Bach, choisis par Céline Frisch, ouvriront cette soirée, également ponctuée par deux pièces de Georg Philipp Telemann.

Pour l'anecdote, n'oublions pas que nos trois compositeurs furent pressentis pour occuper le prestigieux poste de Cantor de l'église luthérienne Saint-Thomas à Leipzig.

Bach l'obtiendra finalement en avril 1723. « (...) il faut donc prendre les médiocres » écrivit alors le Docteur Platz, membre du conseil d'administration de l'église. Commentaire irrésistible !

Café Zimmermann

 

Norma Nahoun, soprano

Pablo Valetti, violon

Mauro Lopes Ferreira, violon

Patricia Gagnon, alto

Petr Skalka, violoncelle

Davide Nava, contrebasse

Katharina Andres, hautbois

Céline Frisch, orgue

 

Crédit photos : Jean-Baptiste MILLOT

L'ensemble Café Zimmermann, ayant choisi ce nom en hommage au célèbre établissement de Leipzig, nous offre une cantate pour deux compositeurs. C'est d'après le texte du poète Georg Christian Lehms, inspiré de la parabole du pharisien et du publicain, que Christoph Graupner compose à Darmstadt en 1712 Mein Herze schwimmt im blut (« Mon cœur baigne dans le sang »). Deux ans plus tard, Johann-Sebastian Bach, alors en poste à Weimar, s'y attelle à son tour.

Au programme : repentance et pardon, quand le pêcheur trouve la rédemption en l'Amour de Dieu.

Des extraits du Wohltemperierte Klavier de Bach, choisis par Céline Frisch, ouvriront cette soirée, également ponctuée par deux pièces de Georg Philipp Telemann.

Pour l'anecdote, n'oublions pas que nos trois compositeurs furent pressentis pour occuper le prestigieux poste de Cantor de l'église luthérienne Saint-Thomas à Leipzig.

Bach l'obtiendra finalement en avril 1723. « (...) il faut donc prendre les médiocres » écrivit alors le Docteur Platz, membre du conseil d'administration de l'église. Commentaire irrésistible !

Café Zimmermann

 

Norma Nahoun, soprano

Pablo Valetti, violon

Mauro Lopes Ferreira, violon

Patricia Gagnon, alto

Petr Skalka, violoncelle

Davide Nava, contrebasse

Katharina Andres, hautbois

Céline Frisch, orgue

 

Crédit photos : Jean-Baptiste MILLOT

 

Vous aimerez aussi

Dans l'intimité de Céline Frisch

Dans l'intimité de

Samedi 24 mars à 18H00, Salle Musicatreize