Mars 2019 : bientôt la 17e édition de Mars en Baroque

Du 26 février 2019 au 31 mars 2018

 

Yves Rechsteiner

 
Yves Rechsteiner
https://www.marsenbaroque.com/public_data/event/1545842150/yves2.jpg

BMVR Alcazar

Conférence

SAMEDI 16 MARS | 17h00

BMVR Alcazar

Yves Rechsteiner

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Transcrire, c'est transformer une pièce de musique prévue pour un instrument de sorte à pouvoir la jouer sur un autre. 

Ce processus est attesté depuis le XVIIème siècle, lorsque des pièces très connues composées à l'Opéra par Lully, étaient reprises au clavecin. Bien souvent les compositeurs étaient eux-mêmes leur propres transcripteurs, lorsqu'ils réutilisaient une pièce de violon pour la transformer en ouverture de cantate comme le fait J.S.Bach. 

Ce n'est qu'après le XIXème siècle, lorsque le phénomème a pris une proportion importante, que naît un certain goût « pour l'authentique et la version originale », donnant à la transcription une mauvaise réputation.

Pourtant, en ce début de XXIème siècle, à l'heure des métissages et du renouvellement des répertoires, cette tradition reprend toute sa place dans la pratique des musiciens. 

A l'aide de quelques exemples choisis, il vous sera proposé d'assister à la métamorphose d'une pièce de sa version primitive en sa version transcrite. Des métamorphoses du simple au complexe, ou du complexe ou plus simple !

 

Yves Rechsteiner effectue des études d'orgue et de clavecin au Conservatoire de Genève. Il se perfectionne ensuite à la Schola Cantorum de Basel en piano-forte et basse continue. Lauréat de plusieurs Concours Internationaux (Genève, Prague, Bruges...), il est nommé en 1995 professeur de basse continue et chef du département de musique ancienne du CNSMD de Lyon. Il succède à Michel Bouvard comme directeur artistique du Festival Toulouse les Orgues en 2014. Il publie en novembre 2018 MOzHayique, consacré à des œuvres de Mozart et Haydn chez le label Paraty.

Yves Rechsteiner

Transcrire, c'est transformer une pièce de musique prévue pour un instrument de sorte à pouvoir la jouer sur un autre. 

Ce processus est attesté depuis le XVIIème siècle, lorsque des pièces très connues composées à l'Opéra par Lully, étaient reprises au clavecin. Bien souvent les compositeurs étaient eux-mêmes leur propres transcripteurs, lorsqu'ils réutilisaient une pièce de violon pour la transformer en ouverture de cantate comme le fait J.S.Bach. 

Ce n'est qu'après le XIXème siècle, lorsque le phénomème a pris une proportion importante, que naît un certain goût « pour l'authentique et la version originale », donnant à la transcription une mauvaise réputation.

Pourtant, en ce début de XXIème siècle, à l'heure des métissages et du renouvellement des répertoires, cette tradition reprend toute sa place dans la pratique des musiciens. 

A l'aide de quelques exemples choisis, il vous sera proposé d'assister à la métamorphose d'une pièce de sa version primitive en sa version transcrite. Des métamorphoses du simple au complexe, ou du complexe ou plus simple !

 

Yves Rechsteiner effectue des études d'orgue et de clavecin au Conservatoire de Genève. Il se perfectionne ensuite à la Schola Cantorum de Basel en piano-forte et basse continue. Lauréat de plusieurs Concours Internationaux (Genève, Prague, Bruges...), il est nommé en 1995 professeur de basse continue et chef du département de musique ancienne du CNSMD de Lyon. Il succède à Michel Bouvard comme directeur artistique du Festival Toulouse les Orgues en 2014. Il publie en novembre 2018 MOzHayique, consacré à des œuvres de Mozart et Haydn chez le label Paraty.

Yves Rechsteiner

 

Vous aimerez aussi

Bach Remixed

Concert

Jeudi 21 mars à 20H00, Temple Grignan

Concerti italiani

Concert

Mercredi 20 mars à 20H00, Salle Musicatreize

Paul Goussot

Concert

Mardi 26 mars à 20H00, Abbaye Saint Victor